Où sommes-nous?

Map

Explorez quelques-uns de nos projets

Projets de restauration minière

Restauration et reboisement direct de mines d’or

Marker@2x

Localisation

Québec, Canada

Quelques faits :

  • Quatre espèces indigènes établies
  • Technologies utilisées : arbres et arbustes avec des substrats de plantation spéciaux
  • Aucun amendement organique ou minéral utilisé

Viridis Terra International à travers ce projet de restauration, a travaillé à l’amélioration des techniques de reboisement direct développées depuis les années 80 et 90. Ces techniques permettent l’établissement rapide des semis dans les déchets miniers dans des conditions de croissance difficiles, et l’utilisation de substrat de croissance de haute performance. Par exemple, une forêt boréale mature a été établie avec ces techniques en trente-cinq ans dans un site perturbé par la construction d’un barrage hydroélectrique. Viridis Terra International continue de développer et d’améliorer cette technologie peu couteuse pour une reforestation durable des sites miniers.

Image 1

Restauration écologique de mines de fer

Marker@2x

Localisation

Labrador-et-Terre-Neuve, Canada

Quelques faits :

  • Consortium de deux organismes avec T2 Environnement
  • Cinq espèces indigènes établies
  • Technologies utilisées : Rough & Loose, boutures et semis d'arbres et d'arbustes avec des substrats de croissance adaptés aux conditions du site et l’utilisation de la technologie SYLVENMD

Viridis Terra International en collaboration avec T2 Environnement a élaboré une stratégie à faible coût, ainsi que les plans et devis pour la restauration écologique d’une mine de fer au Labrador (Canada). Viridis Terra International offre également des services de consultation à l’Université Laval et à l’Université McGill dans le cadre d’un projet de R et D portant sur l’isolement, l’identification et la sélection de symbiotes pour améliorer de la restauration des habitats de la toundra arctique et alpine au Canada affectés par les activités minières.

Image 1

Restauration et reboisement direct de sablières

Marker@2x

Localisation

Québec, Canada

Quelques faits :

  • Dix espèces indigènes établies
  • Technologies utilisées : arbres et arbustes avec des substrats de plantation spéciaux
  • Aucun amendement organique ou minéral utilisé

Viridis Terra International a réalisé des activités de restauration et de reboisement direct dans des sablières au Québec (Canada), en transplantant des semis dans des substrats de croissance spéciaux qui permettent l'établissement et la croissance rapide des semis dans des environnements sableux difficiles.

Image 1

Restauration écologique des déchets miniers à l'aide d'une nouvelle technologie innovatrice

Marker@2x

Localisation

Québec, Canada

Quelques faits :

  • Plus de dix espèces indigènes utilisées
  • Technologie développée : SYLVENMD, une technologie innovatrice en instance de brevet pour l'établissement durable de communautés d'arbres et d'arbustes à haute densité afin de restaurer des écosystèmes forestiers naturels
  • Technologie à très faible consommation d'intrants

Les techniques traditionnelles utilisées pour revégétaliser les sites minés dans les écosystèmes forestiers ne sont généralement pas durables à long terme, ce qui entraîne des problèmes de responsabilité environnementale pour les sociétés minières. Viridis Terra International a développé sur trois sites miniers différents au Canada une nouvelle technologie de restauration écologique avec un brevet en instance appelée SYLVENMD. Cette technologie permet l'établissement durable de communautés d'arbres et d'arbustes à haute densité directement sur les déchets miniers tout en minimisant l’apport d’intrant, et pour favoriser le retour rapide des écosystèmes ligneux d'origine. Viridis Terra International continue d'optimiser cette nouvelle technologie qui est très bénéfique pour le secteur minier.

Image 1

Végétalisation d’une mine d’or et de cuivre

Marker@2x

Localisation

Québec, Canada

Quelques faits :

  • Projet en collaboration avec et sous la direction de Biolistik
  • Cinq espèces agronomiques établies
  • Technologies utilisées : cendres, copeaux de bois, boues de papier, plantes herbacées, microorganismes symbiotiques

L’utilisation de cendres pour structurer les résidus fins et l’utilisation de symbioses végétales dans un mélange d’avoine, de lotier, de trèfle blanc et de millet a permis l’amélioration de l’établissement et de la croissance des plantes. Cela a permis de reconstruire un champ agricole sain et durable dans le bassin minier principal. Cette technique conduit à la formation d'une couche indurée dans le sol qui protège les plantes contre les métaux lourds contaminants.

Image 1

Projets de restauration de paysages forestiers

Restauration des écosystèmes forestiers et agroforestiers de la forêt amazonienne du Pérou

Marker@2x

Localisation

La Selva Central, Pérou

Quelques faits :

  • Le Pérou s’est engagé dans le cadre de l’Initiative 20x20 et le Bonn Challenge à restaurer 3 200 000 ha de terres déboisées et dégradées d’ici 2030
  • Au cours de la phase 1 du projet, environ 3000 ha seront restaurés de façon durable dans le cadre de la création d’un centre de démonstration par Viridis Terra International
  • Plus de 150 propriétaires fonciers et locataires bénéficieront directement de la phase 1 du projet
  • Le centre de démonstration sera utilisé pour la formation, le renforcement des capacités, la mobilisation des parties prenantes et de l’expertise locale, et pour la préparation aux activités de restauration des paysages forestiers à grande échelle dans le pays
  • Le centre de démonstration formera et renforcera les capacités de centaines, voire de milliers de personnes dans différents aspects du projet

La phase 1 du projet de ce nouveau modèle d’affaires en restauration de paysages forestiers (RPF) commencera dans la région de la Selva Central, dans la forêt amazonienne du Pérou. Les infrastructures du projet seront établies à Pucallpa (Ucayali). Les possibilités de collaboration avec des ONG, des organisations privées, et des institutions multilatérales et locales concernées ont été systématiquement répertoriées et sont en développement. Viridis Terra International collabore déjà avec de nombreux intervenants locaux.

Au cours de la phase 1 du projet, environ 2500 ha seront restaurés et gérés de façon durable au niveau du bassin versant dans la région de la forêt nationale de Van Humboldt située dans le département d’Ucayali et serviront de centre principal de démonstration. En outre, environ 500 ha supplémentaires seront restaurés et gérés de façon durable dans cinq ou six centres satellites à Loreto, San Martín, Huánuco, Pasco, Junín et Amazonas. Ensemble, ces régions ont un potentiel de restauration de plus de 1 500 000 ha et ont été ciblées par le gouvernement péruvien comme prioritaires pour la restauration. Une trentaine de systèmes de RPF seront mis en place dans le centre de démonstration, incluant des écosystèmes agroforestiers, forestiers commerciaux, forestiers naturels et de milieux humides.

Les activités de Viridis Terra International en matière de RPF et de gestion durable seront intensifiées au cours des phases 2 et 3 pour atteindre, respectivement, 15 000 ha et plus de 50 000 ha par année à l’échelle du pays. Le projet bénéficiera aussi, directement et indirectement, à des dizaines de milliers de Péruviens, par la création de centaines de nouveaux emplois, le renforcement de leurs capacités techniques, le développement de nouvelles opportunités économiques, y compris de l’économie verte, et l’amélioration des conditions de vie et environnementales.

Image 1

Projets de développement international

Projet KLIMA

Marker@2x

Localisation

Région du nord et du nord-est, Haïti

Quelques faits :

  • Consortium de deux organisations avec le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI)
  • Trois organismes locaux et 179 propriétaires de parcelle bénéficiaires
  • Des formations sur l’établissement et la gestion des forêts énergétiques durables
  • Des formations sur la construction et l’utilisation de fours de carbonisation éco-énergétiques
  • Des formations sur le compostage et la gestion de matières organiques résiduelles
  • Un site de compostage de déchets organiques ménagers d’une capacité de 700 tonnes par an
  • 180 ha (et 20 de plus à venir) de terres dégradées convertis en forêts énergétiques durables par la plantation d’espèces à croissance rapide (Leucaena, Acacia et Prosopis)

Le projet KLIMA vise à appuyer les efforts de lutte contre les changements climatiques dans le nord et le nord-est d’Haïti par :

  • L’implantation de forêts énergétiques durables
  • Le compostage éco-industriel de déchets organiques.
  • La sensibilisation sur les enjeux et les mesures d’adaptation aux changements climatiques.

Axé sur le renforcement des capacités locales, le projet a été conçu en collaboration avec des partenaires stratégiques haïtiens de manière à mobiliser leur expertise, à garantir des actions adaptées aux besoins du milieu et à assurer une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques. Mis en œuvre par le consortium du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) et Viridis Terra International, ce projet combine l’expérience et le réseau du CECI en Haïti avec l’expertise technique de Viridis Terra International. Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du gouvernement du Québec. Il est appuyé par le programme Uniterra qui bénéficie de l’appui financier du gouvernement du Canada.

Image 1